De l’insurrection de la Joie à la résurrection de la Haine

Bastille 18 Mars 2012

Je ne savais pas trop comment écrire cette note. Comment contenir la joie immense mêlée à la tristesse et à la rage. J’ai décidé de me laisser aller, et de jeter tout cela comme ça vient. Comme un torrent de colère dans l’océan trouble de réactions qui inondent la toile et les médias. Dans cette note je ne désignerai pas des coupables sur les  tueries de Toulouse et Montauban. Je montrerai du doigt ceux qui en ont fait trop, les profiteurs, les charognards, les indécents, les stupides. Et qu’importe si d’aucuns pensent que je vais trop loin, je ne suis pas diplomate, je ne suis pas un homme politique soucieux de surveiller ses mots et son langage. Je ne suis qu’un cri, débrouillez-vous avec ça. Lire la suite