Sur la tombe de mon frère

Il y a un pèlerinage que je fais chaque fois que mes pas me mènent à Paris. Et ma tête reste dans le brouillard tant que je ne l’ai pas accompli. Moi qui pourtant déteste toute forme d’habitude – ces traditions au rabais que chacun prend pour une obligation, s’occupant plus que les mains et le corps : l’esprit et la tête, s’empêchant de réfléchir à tout prix sur cette absurde existence, sur cette improbable vie qui nous mène comme cela, tanguant sur une barque pourrie, vers la mort la plus proche ou l’agonie plus lointaine  – moi qui déteste faire semblant d’être humain sachant parfaitement que je suis un monstre, chaque fois, pourtant, je me rends sur sa tombe. Lire la suite

Oskar Kermann Cyrus:

Excellent article de l’excellent blog "Le Cri du Peuple", que je me dois de diffuser au plus grand nombre pour remettre les pendules à l’heure.

Originally posted on Le Cri du Peuple:

Bon, pendant que les officiers de la police judiciaire constatent officiellement le décès du journalisme français, il faut revenir sur le fond de ce qui se dit autour des atrocités commises à Toulouse et à Montauban. C’est vital pour notre capacité à vivre ensemble, en paix, dans ce pays. Parce que la fille à papa, l’infâme qui a troqué le noir et argent pour le Marine, a quand même osé. Elle a osé parler, sous couvert de « fondamentalisme musulman », de l’antijudaïsme supposé de l’Islam. Ce simple fait, qui tente de semer les germes de la haine et de la division entre Français pratiquant des religions différentes, mérite bien le terme de «charognards» pour la qualifier, elle et son parti. Mais elle en a rajouté en précisant qu’il était « musulman avant d’être Français ».

Il faut tout de même savoir deux trois petites choses. En premier lieu, contrairement aux…

Voir l'original 771 mots de plus

De l’insurrection de la Joie à la résurrection de la Haine

Bastille 18 Mars 2012

Je ne savais pas trop comment écrire cette note. Comment contenir la joie immense mêlée à la tristesse et à la rage. J’ai décidé de me laisser aller, et de jeter tout cela comme ça vient. Comme un torrent de colère dans l’océan trouble de réactions qui inondent la toile et les médias. Dans cette note je ne désignerai pas des coupables sur les  tueries de Toulouse et Montauban. Je montrerai du doigt ceux qui en ont fait trop, les profiteurs, les charognards, les indécents, les stupides. Et qu’importe si d’aucuns pensent que je vais trop loin, je ne suis pas diplomate, je ne suis pas un homme politique soucieux de surveiller ses mots et son langage. Je ne suis qu’un cri, débrouillez-vous avec ça. Lire la suite

Vrak de Kampagne : Nos rêves les plus rouges

Deuxième Vrak de Kampagne, écrit dans l’ivresse du départ pour la Bastille. Mais en attendant de vous croiser Dimanche à 14h place de la Nation à Paris, départ de la marche du Front de Gauche pour une sixième république, j’ai décidé de vous livrer des impressions en vrak, vague brouillon de ce qui a retenu mon attention ces deux derniers mois, où je ne vous ai pratiquement rien écrit. Lire la suite